A 18 ans, on ne sait rien

En lisant le titre, je me suis interrogé sur l’auteur. Pourquoi écrit-il un titre aussi interrogateur que réel ? Je pousse ma curiosité jusqu’à ouvrir le livre. Je suis pris dans l’ivresse du récit.

K

Mot à mot, les phrases dévalent sous mon regard. J’apprends, tel un voyeur, à rentrer dans son univers, les souvenirs de son vécu lycéen. Un être vivant, mal dans sa peau à cause de la timidité et de l’incompréhension peut-être. On est tous passés par cette étape en y laissant plus ou moins des plumes. Le regard de l’autre, gêne générale de tous.

Au fil de son histoire, on se retrouve plongé dans une sorte de recueil de souvenirs personnels.

Une histoire qui se rapproche et se mêle à la nôtre.

L’product_thumbnailauteur, ce jeune auteur, se livre des maux qui l’ont perturbé, rendu honteux, maladroit aussi parfois. Une entrée dans la vie parfois difficile pour beaucoup. La découverte, l’inconnu nous braquent dans la réalité de la dure vie pour devenir adulte tout en étant adolescents. Il se dévoile pour se guérir tel un remède par les mots, ses mots pour nous offrir ainsi son premier roman. Des questions se posent à la fin de cette lecture. Est-ce ma curiosité qui voudrait aller plus loin encore dans son parcours ? Une lecture d’un jeune dont la souffrance nous offre un écrit, un combat bien mené car il a osé se servir de sa plume pour s’affronter.

Publicités
Cet article a été publié dans Au coeur des ouvrages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s