T’as une petite mine…

Je viens me poser comme une couverture sur cette nature sauvage. Je ne parle pas de nature à proprement dite, mais de cette nature de bétonne humaine. Il est vrai que je suis glaciale, mais je suis un manteau, une couverture pour réchauffer les microbes. Ils tremblent quand j’arrive. Je suis vôtre survie, aussi…

NEIGE

© Romaric Cazaux

Mais ces humains, ils m’éjectent avec leurs drôles de machines. Ils me chassent à coups de pelle, de balai. Pourtant, ils sont bien contents de me trouver, pour me masser avec ces trucs blizzards aux pieds. Ils veulent pas de moi alors qu’ils m’appellent pour permettre à un homme, habillé en rouge muni d’une barbe blanche comme moi, de surfer jusqu’à eux.

Ils me martyrisent en me jetant de l’eau, du sel. Si je veux me baigner, je sais où se trouve la mer. Tous, ils me piétinent. Il est vrai que j’ai un petit tempérament froid mais je ne suis pas une bête pour qu’on me rejette comme cela. Je suis comme du coton quand je viens du ciel. Je me tricote de moi-même quand j’arrive sur leur sol. Que puis-je dire de plus ? Ah oui ! Je ne suis pas une mise en scène, pas besoin de me donner trois coups pour que je me retire laissant place à votre théâtre.

Je suis en mode posé et j’y suis bien. Seul le soleil de ses sales pattes de rayons pourrait me faire déguerpir à force de me brûler. Je me morfonds d’une couleur neutre pour vous accompagner dans cette période hivernale. Les hommes me transforment en une sorte de gros bonhomme. Ils m’enfoncent un légume pour imiter leur nez. Je ne suis pas un parterre à cultiver. De plus ils m’emmitouflent d’une écharpe mais je n’ai pas froid. Ils ne pensent qu’à eux, peu importe les autres.

Ils sont ravis de me voir, une ou deux journées grand maximum. Après ils me critiquent car je suis froide. A cause de mon humour glissant, ils me tempêtent. Avec eux, on a plu le droit de vivre, de s’exprimer en se montrant. Suis-je une caricature aussi horrible pour qu’on me bannisse ainsi ? Dois-je déposer mon crayon pour m’effacer ? Pour qu’ils puissent chaleureusement profiter de leur Dieu Soleil , mon pire ennemi. Endoctrinés par ses chaleureuses caresses, ils se laissent entraîner. Aveuglés, ils se laissent passer au barbecue. Il est (Le) temps pour moi de me rhabiller pour l’hiver prochain. Désolé de m’être emporté, mais voilà je n’aime pas qu’on me marche dessus. Il n’y a pas qu’eux qui sont Charlie ! C’est la terre entière. Heu ! Non sauf les…

une-photo-quelques-mots1

« Une photo, quelques mots »

Leiloona (Bric à Book)

Publicités
Cet article, publié dans Mon carnet, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour T’as une petite mine…

  1. Stephie dit :

    Chouette inversement du point de vue

    Aimé par 1 personne

  2. Albertine dit :

    Tu fais parler les mouettes puis la neige ! J’ai hâte de connaître la photo du prochain atelier pour savoir à qui tu vas donner la parole 😉 ! De très jolis passages sur le caractère versatile de l’espèce humaine…

    Aimé par 1 personne

  3. titine75 dit :

    Je n’aurais jamais pensé à faire parler la neige, bravo !

    Aimé par 1 personne

  4. Original, ce point de vue !

    Aimé par 1 personne

  5. saxaoul dit :

    Bravo pour cette idée de personnification à laquelle je n’aurais jamais pensé.

    Aimé par 1 personne

  6. sabariscon dit :

    Oui voilà une approche vraiment intéressante et originale. J’aime bien cette colère froide qui domine le texte.

    Aimé par 1 personne

  7. Guy dit :

    ahhh oui 😉 , j’aime énormément aussi !
    Five stars *****

    Aimé par 1 personne

  8. trezjosette2 dit :

    L’homme déneige quand la Reine des neiges s’installe…sauf à la montagne
    c’est vrai on ne se met pas à la place de la neige que pense t elle cette enjôleuse ???

    Aimé par 1 personne

  9. Une piste bien traitée, un point de vue au flocon près, Il est vrai que la neige ne m’avait jamais échauffé les oreilles. Et ce n’est pas arrivé… car c’est un grand plaisir de lire ton angle encore une fois original et bien mené. Très envie de voir ce que tu vas nous réserver la semaine prochaine…

    Aimé par 1 personne

  10. camoccupe dit :

    J’ai beaucoup aimé votre texte! Et les jeux de mots! C’est très bien tourné et agréable à lire! Bravo!

    Aimé par 1 personne

  11. Vu d’en bas, ça a une toute autre gueule. Point de vue singulier, et l’acéré du flocon (sic).

    Aimé par 1 personne

  12. Ludo dit :

    Drole d’idée de faire parler la neige! Mais comme c’est bien écrit, on se laisse prendre!!!

    Aimé par 1 personne

  13. Fred Mili dit :

    Un point de vue intéressant !
    L’humain aussi n’aime pas forcément qu’on lui marche dessus . 😉

    Aimé par 1 personne

  14. myrtille dit :

    intéressant ta façon de penser ..côté neige ou arbre comme la dernière fois 😉

    Aimé par 1 personne

  15. bene89 dit :

    C’est peut-être en pensant à ce qu’elle pense que je la laisse fondre seule 😉
    (et j’aime beaucoup aussi les réponses rigolotes et poétiques que tu écris aux commentaires)

    J'aime

  16. Jul dit :

    Un plaidoyer à la neige … bien vu 🙂

    Aimé par 1 personne

  17. monesille dit :

    De superbes trouvailles linguistiques, je me suis régalée, les trucs blizzards, je me tricote moi-même, ça réchauffe l’esprit.

    Aimé par 1 personne

  18. Faire parler la neige!?! Quel imagination, bravo! 😉

    Aimé par 1 personne

  19. sarah dit :

    Je suis bien d’accord avec la neige! Elle est tellement belle, personne ne devrait lui marcher dessus.
    J’aime beaucoup ce point de vue original!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s