Contamination

bateau

© Kot

Je sors de mon nid. Je me débarbouille et me brosse le bec. Je m’habille de mon plumage pêcheur, et je prends mon envol, direction l’embarcadère des bateaux. Je survole le port d’Amsterdam. Bizarre pas un poisson chat ne traîne. Je me dirige vers la criée. Peut-être que je suis en retard ce matin. Personne, les portes du hangar sont closes. Au marché de la mer, aucun mouvement. Seuls les étals sont présents mais démunis de marchandises.

Je décolle afin de voir si je croise des amis plus au courant de la situation. Personne en vue. Qu’est-ce qui se passe ce matin ? Le jour se lève mais personne. Je cherche une solution pour subvenir aux besoins de ma famille, mais rien ne me vient. Je pars en direction du rocher sans tarder. J’arrive et je me pose à la première tablée.

« Salut ! Savez-vous pourquoi personne ne travaille ce matin ?

– Les autorités maritimes ont interdit les départs de tous les bateaux à cause d’une algue mortelle, me répond un ancien qui profite de sa retraite. en sirotant un bec d’eau salée.»

Après avoir partagé un moment avec mes semblables, je retourne au port. Je me pose sur le parapet de la capitainerie. Une pancarte d’information est placardée, à droite de l’entrée.

“Arrêté ministériel. En vertu de l’article N132,8 du Code Maritime, la pêche est interdite suite à une contamination par algue mortelle.”

« Mince j’ai des oisillons à nourrir, moi. Sans pêche, on va mourir de faim. Les temps sont durs, en ce moment, et je n’ai pas de réserve d’avance. Que vais-je faire ? Comment nourrir ma famille ? Qu’est-ce que je vais faire ? »

Je survole de nouveau le port. Je m’arrête sur la terrasse du bar. Tiens Franky ! Je vais lui demander s’il a un peu de taff pour moi.

« Salut Franky ! Dis moi, j’ai besoin de travailler. Il faut que je trouve de quoi manger pour aujourd’hui, et quelques jours.

– Salut ! Je comprends mais je ne peux pas te faire travailler car il me reste juste la terrasse à faire. Mais tu peux demander au resto du banc sur la place du port, ça ouvre à quatorze heures et c’est gratuit. Les papys et mamies bénévoles viennent distribuer du pain, ça te fera déjà çà. Il risque d’y avoir du monde.

– Non ! Merci, Francky.

– De rien, désolé encore.

– Pas grave.»

Je me dirige vers la jetée et marche au bord de l’eau, perdu dans mes pensées, peut-être dans l’espoir de trouver une solution.

« Bonjour, tu n’es pas dans ton assiette aujourd’hui. Que t’arrives-t-il ?

– J’ai pas de quoi nourrir ma famille faute de pouvoir travailler. Je peux pas assumer mon rôle de mâle et subvenir aux besoins de ma famille. Que vais-je faire ?

– Montre toi fort. Laisse ta fierté de côté. Se faire aider une fois n’est pas une honte. Laisse toi aider et tu aideras à ton tour.

– Je peux pas.

– Réfléchis bien. Mieux vaut manger que mourir à cause de sa fierté, ça ne sauve en rien, ni soi-même, ni son entourage.

– Merci ! Tu es le sage de notre communauté. Je saurai écouter tes paroles.

– Au revoir seul ta décision est ton avenir.

Je retourne auprès des miens, dire à ma dame que nous mangerons plus tard. Ma réflexion me torture plus que la faim. À 13h45, je suis au lieu de distribution, un peu honteux. Ma tête, d’habitude si fière, ne roucoule plus. Je me fais petit, je suis gêné. être assisté n’est pas dans mes convictions.

Effectivement, du pain est donné sans aucun retour. Je décolle de la place chargé de ces courses offertes. Arrivé, je vide mes victuailles à la portée de ma douce. Un repas simple, partagé avec nos voisins qui sont dans la même misère.

Je saurai recevoir, je saurai redonner, parole de mouettiste. En attendant des jours heureux, je mettrai ma fierté de côté pour que mes bébés puissent manger.

Vivement la reprise de la pêche, que je puisse retourner au travail. Tous les matins, je vais voir, me renseigner, mais rien de plus pour le moment. Être un exemple, même dans des situations difficiles, c’est conduire ma progéniture dans un bon chemin, un avenir…

Merci à Léiloona

une-photo-quelques-mots1

Publicités
Cet article, publié dans Mon carnet, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

45 commentaires pour Contamination

  1. cleoballatore dit :

    C’est original de faire parler et vivre cette mouette. Le chômage touche aussi les oiseaux. C’est vraiment une période difficile.

    Aimé par 1 personne

  2. Kentin Spark dit :

    merci, beau commentaire. La crise ne touche pas seulement une catégorie, mais bien plus…

    J'aime

  3. Leiloona dit :

    Un point de vue rigolo qui donne un regard vu d’en haut avec de jolies expressions ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Albertine dit :

    C’est chouette (l’expression « c’est mouette » conviendrait mieux ;-)) , un mâle qui sait mettre sa fierté de côté et accepte d’être aidé. Belles idées que ce papa mouette et ce restau du cœur sur un banc…

    Aimé par 1 personne

  5. J’aime ce point de vue, ça commence avec le sourire et puis ça donne à réfléchir…

    Aimé par 1 personne

  6. myrtille dit :

    très très intéressant !!! fallait y penser !!!
    ps : sais-tu que le pain est très mauvais pour les oiseaux ? ça leur fait gonfler l’estomac entre autre …
    bravo en tout cas !!
    moi j’ai choisi une version ‘thriller’ hehe

    Aimé par 1 personne

  7. Kentin Spark dit :

    Alors si je suis un peu maladroit dans mon écriture, je n’ai pas d’excuse, mais j’ai pas une vue perçante tel l’aigle qui perçoit une petite souris bronzant à l’ombre d’une touffe d’herbe. Ou comme cette mouette qui détourne le regard de sa fierté…Mais je vois les bateaux qui dorment le temps d’une accalmie au port.

    J'aime

  8. Stephie dit :

    Rigolo ce point de vue de la mouette 😉

    Aimé par 1 personne

  9. trezjosette2 dit :

    très chouette la mouette… une belle fable à méditer.
    « Avant » elle savait pêcher toute seule avant d’être servie au port…!!!

    Aimé par 1 personne

  10. sabine dit :

    tu m’as rappelé un joli conte de Sepulveda !!! Donc je valide le texte et le point de vue …

    Aimé par 1 personne

  11. titine75 dit :

    Une jolie idée que d’avoir pris le point de vue de la mouette !

    Aimé par 1 personne

  12. Kentin Spark dit :

    Merci, c’est grâce à elle, en posant l’ancre sur mot épaule, que s’envole l’encre de mon imagination.

    J'aime

  13. saxaoul dit :

    Les être humains feraient bien de prendre exemple sur les animaux parfois.

    Aimé par 1 personne

  14. Kentin Spark dit :

    C’est pas un poisson ça…

    J'aime

  15. bene89 dit :

    Belle idée que d’adapter la vie de cette mouette à la réalité humaine.

    Aimé par 1 personne

  16. La pauvreté au ban de poisson des accusés …

    « Les paysans sont sans cesse au travail et c’est un mot qu’ils n’utilisent jamais. » Tcheckov, dans … La mouette

    Mouettes et êtres humains même combat

    Aimé par 1 personne

  17. J’aime beaucoup cette personnification de l’oiseau. C’est un très beau texte! 😉

    J'aime

  18. jacou33 dit :

    Mouette, très réaliste, bien de son temps; surtout qu’elles peuvent s’adapter à la pollution, bien mieux que les humains! A méditer… 😕

    Aimé par 1 personne

  19. pierforest dit :

    C’était amusant au départ, une idée originale, mais qui nous amène aussi à réfléchir, un peu comme ces histoires de Richard Bach.

    Aimé par 1 personne

  20. Ping : Atelier d'écriture : Bateau sur l'eau | Bric à Book

  21. J’adore ton point de vue ! quelle bonne idée ce regard sur la mouette.
    Très bien écrit aussi.et une réflexion intéressante qui se cache derrière cette petite journée témoin d’une mouette qui a faim… merci kentin

    Aimé par 1 personne

  22. camoccupe dit :

    J’aime beaucoup ton texte! D’une part, parce que j’adore Amsterdam, où j’ai vécu quelques mois!
    D’autres part, j’aime beaucoup le point de vue du « mouettiste ». Après tout, les animaux ont aussi leur propre organisation sociale 😉

    Aimé par 1 personne

  23. Leana Gey dit :

    très beau message, et c’est un point de vue original, bravo !

    Aimé par 1 personne

  24. Jul dit :

    Effectivement ça donne à réfléchir ! J’aime les rapprochements que tu fais « poisson-chat » et « restos du banc » ^^

    Aimé par 1 personne

  25. Kentin Spark dit :

    Merci, pour votre commentaire, la réflexion doit porter un message qui donne à réfléchir; c’est mouette, heu ! chouette, si j’y arrive.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s