Coeur de jeunesse

16058258370_99a0be4b8e_k (1)

© Julien Ribot

“Aie ! Aie ! Mais arrêtez, vous me faîtes mal !

– Mais qui parle ? Qui est là ?

– S’il vous plait, ne me faîtes plus souffrir !

– Qui est là ? Montrez-vous ! Vous me faîte peur, répondez !

– Je suis devant vous et je suis ici depuis plus longtemps que vous.

– Mais t’es un arbre… et un arbre ça parle pas !

– Détrompez-vous jeune homme. Ce n’est pas parce qu’on dit rien qu’on ne vis pas.

– Je délire ! J’arrête le pétard et l’alcool aussi. Ouh là ! J’deviens parano, j’crois.

– Non jeune homme, vous n’êtes pas fou, juste irrespectueux de votre environnement.

– ça y est ! J’suis défoncé ! J’en ai pris moins que d’hab et j’suis déf. Putain, c’est de la bonne ! Merde !

– Puis-je vous demander, pourquoi vous gravez ce coeur sur mon écorce ?

– Non mais sérieux ! Parle pas avec wam ! T’es pas une page de ma vie, bouffon.

– Vraiment ? Alors pourquoi vous servez-vous de moi comme d’un cahier souvenir ?

– Mais t’es ouf, toi ! Vas-y, me parle pas ! t’existe pas ! Dégage !

– Jeune homme, puis-je connaître votre prénom ?

– Pourquoi tu veux savoir ? Qu’est-ce ça peut t’foutre ? John si tu veux savoir. Un truc de ouf !

– Moi je m’appelle boulot.

– T’es sérieux là ? T’es comme certains. Tu t’foules pas trop !”

Le jeune homme éclate de rire.

“Je vois que la fumée attaque votre cerveau !

– Et toi tu parle pas comme ça à wam, ok ! Sinon, coup de tronçonneuse, pigé ?

– Du calme, je faisais juste une pointe d’humour.

– Ben j’aime pas ton humour, ok.

– D’accord ! Veuillez m’en excuser. Alors ce cœur ? Est-il destiné à quelqu’un ?

– Oui, à mon premier amour.

– Alors continuez de le tatouer sur mon tronc, je le porterai pour vous.

– J’y crois pas ! Tu parles ! Tu souffres à cause de wam et tu me dis quoi ? Continue ! Tes baisé toi !

– Non, nous avons l’habitude de souffrir, de voir beaucoup d’entre nous partir en boîtes ou en cendres.

– Attends ! J’m’en roule un ! J’ai b’soin là !

– A votre guise !

– Nan ! mais t’es vraiment sérieux ? Je suis ouf, je parle à un arbre !

– Mais pas n’importe lequel. Je suis le témoin de ton amour.

– Oé ! Oé ! Je file, mon daron m’attends. Bon délire avec toi ! Salut !

– Il faudrait que je me mette à la page, avec ces jeunes trouducs.

 

Merci à Léiloona

une-photo-quelques-mots1

Publicités
Cet article, publié dans Mon carnet, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Coeur de jeunesse

  1. cleoballatore dit :

    J’aime beaucoup ce discours surréaliste entre cet arbre centenaire et ce djeun. Bien trouvé.

    J'aime

  2. Leana Gey dit :

    j’adore, c’est déjanté !

    J'aime

  3. titine75 dit :

    Un dialogue décalé et très drôle !

    J'aime

  4. trezjosette2 dit :

    certainement vrai…mais je n’ai pas le lexique de djeune sous la main !!!
    j’aime ce dialogue entre le bouleau et le junky

    J'aime

  5. Leiloona dit :

    Ah ah, deux mondes qui se côtoient, tant au niveau des genres / espèces que de la langue ! 😛

    J'aime

  6. J’adore le décalage de langage! Top!

    J'aime

  7. Stephie dit :

    Ah ah ah 🙂

    J'aime

  8. blogadrienne dit :

    ah c’est sûr que s’en rouler une autre mettra fin à ses délires 😉

    J'aime

  9. Débora Anton dit :

    Ptdr… je ne trouve rien d’autre à dire …

    J'aime

  10. Mouahaha ! J’adore la dernière réplique de l’arbre, qui est super poli tout au long de la conversation et qui se lâche à la fin 🙂

    J'aime

  11. Jul dit :

    Ahaha je l’imagine bien engoncé dans un costume 3 pièces avec son liteau sur le bras !! C’est un Ent en fait 🙂 Merci pour ce moment d’humour !

    J'aime

  12. paikanne dit :

    J’aime bien ce « décal-âge » 😉

    J'aime

  13. sarah dit :

    Ouh la, voilà qui change de la lettre du citoyen mécontent!
    J’ai bien ri, c’est décalé à souhait. Le must? Le jeune homme se demande pourquoi il parle à un arbre, mais… il continue!

    J'aime

  14. myrtille dit :

    ah si les arbres pouvaient parler 😉
    bravo fallait y penser !!

    J'aime

  15. Décalé, déjanté et sympathique… 😉

    J'aime

  16. saxaoul dit :

    Un dialogue de sourds, ou presque !

    J'aime

  17. camoccupe dit :

    Les arbres, toujours tranquilles et sereins! J’apprécie ce dialogue.

    J'aime

  18. Bravo pour ce texte humoristique, j’ai ri du début à la fin 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s