Les arguments de vente

13874594085_bf4818628c_o

© Romaric Cazaux

Je marche dans cette rue, où défilent à mes yeux les vitrines éclairées des magasins. Je virevolte dans mes pensées sans me fixer sur une idée précise. Un pas en avant et je change de décor. Là, d’un coup, je m’arrête devant ces guirlandes de fringues qui surgissent à mon regard. Étonnante représentation de vente ! A quoi, le (ou la) vendeur faisait-il allusion dans sa décoration ? Les techniques de vente évoluent au fil du temps, mais là, je reste sidéré par la simplicité de la mise en avant de ces produits. Tel un gamin, mes brillent de surprise, fascinés.

Les gens qui passent derrière moi, doivent se demander ce que je fais à regarder des slips et des culottes d’enfants. Me prennent-ils pour un pervers, voire un détraqué ? Alors que moi, je suis subjugué par cette simplicité, telle une ménagère qui étend son linge sur son étendoir. Pourtant, les prix de ces produits m’importent peu et je reste scotché à la vitrine.

Je sens le regard des badauds se poser sur moi. A croire que je suis parano. Peut-être regarder devient un délit. Peu importe, je suis libre de faire et de regarder ce que je veux. Une question vient à mon esprit. Est ce que vendre n’est pas simplement de revenir dans un monde simple ? Quand je vois ce décor, je ne me sens ni agressé ni obligé de sortir mon portefeuilles : respect de ma liberté.

Merci à Léiloona.

une-photo-quelques-mots1

Publicités
Cet article, publié dans Mon carnet, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Les arguments de vente

  1. Leiloona dit :

    Bonjour et bienvenue !
    J’ai intégré ton lien vers la publication de demain matin? J’espère que tu as aimé participer !

    Un ton assez caustique, plein d’auto dérision, bien aimé le lire.

    En revanche, petit bémol de ma part (petit hein) : tous les participants publient leur texte le lundi matin, comme ça ça crée un rendez-vous sympa : pourriez-vous, si vous continuez ce rendez-vous, ne publier votre texte que le lundi ? Merci ! 🙂 )

    J'aime

  2. Leiloona dit :

    Sinon je dis à la fois tu et vous dans un même message, pfff je suis fatiguée moi …

    Aimé par 1 personne

  3. nathchoco dit :

    la simplicité osée de la vitrine, oui 😉

    J'aime

  4. Stephie dit :

    J’ai l’impression qu’il y a un petit rythme qui me fait penser au slam. Je me trompe ? En tout cas, bienvenue dans l’atelier du lundi. Un plaisir de lire un nouveau ton 😉

    J'aime

  5. titine75 dit :

    Bienvenu dans notre rendez-vous du lundi matin ! Un joli argument de vente que cette guirlande de culottes colorées ! Une vitrine qui égaie le quotidien et attire le regard des passants qui ne sont pas forcément des voyeurs !

    J'aime

  6. Débora Anton dit :

    Que de délire pour des culottes et des bodys !!! Très amusant à lire. Merci

    J'aime

  7. pierforest dit :

    Au fond, le vendeur a peut-être d’abord cherché à attirer l’attention et c’est visiblement réussi de ce côté et si en plus, l’acheteur a le sentiment qu’on le respecte dans sa liberté alors c’est bien pensé. Reste maintenant à voir ce qu’il vendra, parce qu’ultimement, c’est le but de toute l’opération.

    J'aime

  8. Lionel dit :

    J’aime bien ! Un très joli texte avec, comme le dit Stephie, un rythme vraiment particulier ! 🙂

    J'aime

  9. Une belle interprétation de cette photo…
    quelle culpabilité d’imaginer le jugement des passant alors qu’on regarde innocemment…
    J’ai bien aimé le rythme de ce récit.

    J'aime

  10. saxaoul dit :

    C’est vrai que cette vitrine et simple mais elle attire l’œil. Je trouve qu’elle donne tout simplement envie d’acheter, et c’est le but !

    J'aime

  11. blogadrienne dit :

    pourquoi ne pourrait-on pas tomber en arrêt devant des petites culottes en vitrine? quel que soit notre âge ou notre sexe, le passant qui passe croira trouver une bonne explication en nous voyant faire: elle est enceinte, sa femme est enceinte, elle est grand-mère, il est grand-père 😉
    il ne croira jamais que c’est par amour du beau 😉

    J'aime

  12. sabariscon dit :

    le titre m’ a accrochée de suite et j’ai été surprise par le contenu, agréablement surprise devrais-je dire. J’aime ton approche, cette réflexion devant cette guirlande inattendue…

    J'aime

  13. Fred Mili dit :

    L’errance fait faire des découvertes et le regard des autres sur soi n’est pas très important.

    J'aime

  14. Ton texte est original, je n’ai pas abordé la photo de cette façon et c’est intéressant de avoir que d’une même image peuvent naître une multitude de texte.

    J'aime

  15. cleoballatore dit :

    C’est vrai que cette vitrine n’agresse pas. C’est presque une parenthèse de douceur dans notre monde actuel.

    J'aime

  16. jacou33 dit :

    Un joli texte bien rythmé pour une farandole de sous vêtements pour enfants

    J'aime

  17. myrtille dit :

    eh bé ceux qui penseraient que vous seriez un pervers ..seraient bien détraqués !!….
    faudrait mieux que ces personnes mal attentionnées regardent autour d’elle ..il y en a certainement bien plus proches d’elles et qui ne regardent pas des culottes petit bateau …….
    j’aime bien ce texte sauf ce passage ..

    J'aime

  18. Bienvenu Kentin !
    Excellente entrée dans nos ateliers, ton texte est original, bien fini, comme Stephie, j’aime le rythme, et ton point de vue, ton recul sur les jugements, les pubs, la com, les accroches qui agressent en quelques sortes.
    J’aime. A la semaine prochaine alors ! 😉

    J'aime

  19. sarah dit :

    Le titre m’a intriguée, et c’est une jolie surprise, que ce texte!
    J’aime bien cette approche.
    Et si le narrateur s’interroge, alors je crois que la dame devant la vitrine aussi… 😉
    En tous cas, l’argument de vente paie. La vitrine attire l’oeil!

    J'aime

    • Kentin Spark dit :

      Bonjour, en réponse à votre commentaire, fort sympathique. L’inspiration de ce texte m’est venue de l’actualité, faute d’arguments personnels. Je ne suis pas vendeur. Je suis venu visiter votre boutique, mais je suis un peu déçu car j’y ai trouvé de beaux textes, très intéressants, mais je n’ai pas trouvé de bodys à la taille de mon filleul. Une pointe d’humour, un clin d’œil à votre texte.

      J'aime

  20. Vudemeslunettes dit :

    Bienvenue dans cet atelier !!
    J’aime l’idée de confronter l’innocence et l’insouciance face à cette vitrine, (une idée qui correspond à cette boutique, à son public, aux enfants), et à la conscience (« le pervers) que l’acte entraine chez ce passant !
    J’ai beaucoup aimé et j’ai hâte de lire tes prochaines contributions !

    J'aime

    • Kentin Spark dit :

      J’ai une approche d’écriture qui me correspond, qui peut paraître un peu hallucinante, Je me base souvent sur une actualité mais j’avoue que mon imagination est parfois débordante. Merci pour ce commentaire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s